Au 1er Tour Joué

 

 

Inexorablement,
Telle une coquille de noix
Prise dans le torrent,
Je vois venir avec effroi,
Si fort est le courant,
Nouveau mandat pour Petit Roi.

 

Toutes gesticulades,
Si vives et justifiées soient-elles,
Ne seront que pommades
Ou serviront au mieux d’attelles
A la pantalonnade
Du discours flattant le rebelle.

 

Pour contrer les stratèges
Qui jouent des différents leviers,
Sachons de leurs manèges
Ne pas devenir le gibier
Et faisons florilège
De ce qu’il ne faut oublier.

 

Devenus stratégies,
Que ces principes deviennent nos guides :
Ce sera à ce prix
Que venir à bout du perfide
Se fera au mépris
De nos vaillants chefs intrépides.

 

On ne peut se leurrer,
Il n’est qu’une seule alternative :
Au 1er tour joué,
Bloquer l’espoir qu’il récidive.
Ainsi éliminé,
Adieu toute aubaine d’offensive . . .

 

© Pierre Couchard

 

Ce poème vous a plu, ou pas . . . Envie de réagir ?

Profitez de cet espace dédié.

Facultative, l’adresse mail est à renseigner si vous souhaitez une réponse.

 

Titre du poème :

13 + 11 =

 

Autres écrits

Une soixantaine
de poèmes

plus de 700 haïkus
en ligne

Des chansons en recherche d’interprètes . . .