Le Club m’aide

 

 

 

Le Club m’aide
A courir le monde, et ses paradis.
Tout à son honneur, chaqu’ fois je revis.

 

Le Club m’aide
Le temps d’un séjour à m’épanouir
Même si tout autour beaucoup sont martyrs

 

Le Club m’aide
A ne pas les voir, tous ces malheureux
Qui vivent ici-bas, souvent loqueteux

 

Le Club m’aide
A ne pas entendre leurs cris de souffrance
Qui viennent de la rue, où ils trouvent pitance

 

Le Club m’aide
A ne pas comprendre pourquoi tant d’écart
Entre eux et nous, est-ce dû au hasard ?

 

Le Club m’aide
A tout ignorer des déséquilibres
Dont nous profitons dans nos pays libres

 

Le Club m’aide
A vite oublier les malheurs des autres
Pour qu’une fois chez moi tranquille je me vautre

 

©  Pierre Couchard

Ce poème vous a plu, ou pas . . . Envie de réagir ?

Profitez de cet espace dédié.

Facultative, l’adresse mail est à renseigner si vous souhaitez une réponse.

 

Titre du poème :

5 + 6 =

 

Autres écrits

Une soixantaine
de poèmes

plus de 700 haïkus
en ligne

Des chansons en recherche d’interprètes . . .