Oh micron

 

 

Refrain :
Oh micron,
Comment un si petit être
Peut-il autant pourrir la vie ?
Oh micron,
Il va bientôt disparaître,
C’en sera de lui bien fini !

Couplet 1 :
Quand on a la taill’ d’un virus,
Qu’on a décidé d’emmerder,
Souhaiter horribilis annus
A tous ceux qu’on veut infecter,
Il faut s’y attendre en retour
Les victimes vont pas s’laisser faire.
Il y a dans leur sac plus d’un tour
Pour plaquer l’ennemi à terre.

 

Refrain :
Oh micron,
Comment un si petit être
Peut-il autant pourrir la vie ?
Oh micron,
Il va bientôt disparaître
C’en sera de lui bien fini !

Couplet 2 :
Fatigués de tous ces variants
Aux relents de sauce avariée,
Lassés des discours lénifiants
Donnant moins envie que pitié.
Ne pas écouter sa campagne
Pour ne pas tomber dans son piège,
Il ne faudra pas qu’il gagne
On ne veut pas d’état de siège.

 

Refrain :
Oh micron,
Comment un si petit être
Peut-il autant pourrir la vie ?
Oh micron,
Il va bientôt disparaître
C’en sera de lui bien fini !

Couplet 3 :
A chacun de réaliser :
Maintenant confiance est perdue.
Il est temps de se réveiller,
Fin de sa gloire, il est déchu.
De lui une fois débarrassés,
Reste à prévenir son labo,
Qu’il peut aussi rapatrier
Toute sa clique de beaux collabos.

 

Refrain :
Oh micron,
Comment un si petit être
Peut-il autant pourrir la vie ?
Oh micron,
Il va bientôt disparaître
C’en sera de lui bien fini !

.

 

© Pierre Couchard

 

Ce poème vous a plu, ou pas . . . Envie de réagir ?

Profitez de cet espace dédié.

Facultative, l’adresse mail est à renseigner si vous souhaitez une réponse.

 

Titre du poème :

2 + 8 =

 

Autres écrits

Une soixantaine
de poèmes

plus de 700 haïkus
en ligne

Des chansons en recherche d’interprètes . . .